universud.fr


UNIVERSUD
L'Hermitage
2, rue Henri Cheneaux
13008 Marseille

Tél./Fax 04 91 40 79 53
Mobile 06 34 39 52 01

 Contact@universud.fr

  









Patrimoine






Contact


  
 Littérature





 



Le Cri des Etoiles


Le cri des étoiles

Un roman de J. Dalmon
 
« Voici : l’été s'annonce aride. Il ne pleut pas depuis des mois, plus la moindre goutte d’eau sur New York... La cité vire folle : troubles et violences. Des bandes rebelles, femmes et mâles nus, cherchent des victimes, en plein cœur de Manhattan. Ce doit être pire dans le Bronx, Queens ou Brooklyn.

Ici, le long de la Septième, les foules râlent et crachent du venin. Dans le ciel clair-obscur, loin dessus le sommet des immeubles, des étoiles se plaignent et crient. La perversité sur la terre énerve les univers.

Édouard Nocq marche vite, à grandes enjambées. Sa cravate dénouée flotte en travers. Au bout de son bras pend son attaché-case, lourd de rêves enfermés.
Il s'affole un peu. Des filles se moquent de lui et le poussent aux fesses. Il craint d'arriver chez lui dépouillé meurtri, pire encore : écouillé. Alors, il cherche à s’engouffrer dans le métro, comme un rat dans un trou ! ».


ACHAT SECURISE AMAZON, cliquez içi ou FNAC ici ou CHAPITRE ici

Lecture version numérique par ici !



 



Le
                                          Cri des Etoiles

     

Transautoroute 1 - L'enfance

Un carnet de J. Dalmon
« C'était au petit matin d'un jour indéterminé. Moi, Jean Goujon, je me tenais accroupi, les bras serrant mes genoux, monolithique et nu, tout seul en cette fosse marine, à des distances abyssales, gueule ouverte, foetus. 



Depuis neuf mois exactement, je n'avais pas nagé. D'ailleurs, je me demandais si j'étais encore capable de cette action : mouvoir mes pieds et mes poings pour avancer. Est-ce que je n'attendais pas quelque plongeur téméraire capable de me sortir
de là ? ».

ACHAT SECURISE AMAZON, cliquez içi ou FNAC ici ou CHAPITRE ici

Lecture version numérique à venir.


 





Transautoroute 2 - Bozars

Un carnet de J. Dalmon


« T O U L É Z A R S O N B O M É L É PL U B O S O N L É B O Z A R S !!! »

C'est, du moins, ce que répétait Jean Goujon à qui ne voulait pas l'entendre, car un poisson dans la rivière n'a que peu d'audience... Il avait alors seize ans. Unique, indivisible et pressé, il s'en allait dans le courant, bouche ouverte. Il gobait les mouches et les artificielles aussi. Toute nourriture lui était profitable. Sa remarquable facilité d'assimilation lui permettait de grandir vite, à vue d'oeil et de nez.

Cela se passait sur les bords de Garonne, à Toulouse, en automne, à midi. Depuis des jours, Jean Goujon battait de la nageoire pour garder la tête hors de l'eau. C'était un inquiet de naissance, mais soucieux de vivre.

C'est en ce lieu, en cet instant, que je fis sa connaissance.



ACHAT SECURISE AMAZON, cliquez içi ou FNAC ici ou CHAPITRE ici

Lecture version numérique à venir.


 

A venir

Jean de Manduel, roman historique.
Un chat dans la tête, thriller rural.








 Nos autres livres











Lemartin, Chef-Pilote de la Maison Blériot
Ingénieur des arts et Métiers, premier contrat connu de pilote d'essais au monde.
Un parcours exceptionnel au cœur des trois années mythiques des pionniers de l'aviation 1909/1910/1911.

Jacques et Olivier Dalmon
 
Théodore Le Martin, dit Léon Lemartin est né le 20 Octobre 1883 à Dunes, dans le Tarn-et-Garonne. Ingénieur des Arts et Métiers d’Aix-en-Provence, il a 19 ans lorsqu’il monte à Paris tenter lui aussi la folle aventure, ce rêve de l’homme : s’élever dans les airs.

Il s’initie à l’aérostation auprès de Santos-Dumont. Après la tentative infructueuse de son propre dirigeable, il s’oriente vers “l’aviation” naissante. Après un passage chez Voisin,, il entre chez Gnome comme ingénieur-mécanicien. C’est dans la firme des Frères Seguin qu’il se lie d’amitié avec Jules Védrines.
Il participe à la première traversée de la Manche par Louis Blériot. Il est le préparateur de Jacques de Lesseps pour la seconde traversée.
Chez Gnome, il met au point et perfectionne le fameux moteur en étoile Omega. Détaché auprès des constructeurs d’avions Voisin, Blériot, Paulhan, Farman, il participe alors à la plupart des grands meetings, Reims, Bordeaux, Nice... Il est l’accompagnateur d’Alfred Leblanc qui gagnera le Circuit de l’Est.
Il est alors sollicité par Louis Blériot pour un engagement à plein temps. Il signe avec celui-ci le premier contrat de pilote d’essais connu à ce jour. Chef-pilote à Etampes et Pau, il bat en Février 1911 le record du monde avec passagers sur l’aérobus XIII qui ouvre l’ère du transport aérien et préfigure les gros porteurs. Lors de la fête anniversaire du premier vol de ville à ville par Blériot, en 1910 à Toury, il bat officieusement le record du monde de vitesse.
Engagé sur un Type XX dans l’équipe de course de la Maison Blériot avec Rolland Garros, Beaumont et Le Lasseur de Ransay, il se tue au départ du Circuit Européen, à Vincennes devant un million de spectateurs le 18 Juin 1911. Il avait 27 ans...

Premier pilote breveté de Tarn-et- Garonne. Brevet de pilote n°249,
59 ème inscrit au martyrologe mondial de l’aviation.


BON DE COMMANDE, cliquez içi.

ACHAT SECURISE EN LIGNE, cliquez içi






 








universud.fr



En attendant Pire de Michel Samissoff
Un livre lauréat du Concours Univers sud, Saint-Tropez 1990.
Préface Françoise Xénakis.
Universud Editeur,1990.

" Quand on veille quelqu'un, qu'est-ce qu'on peut bien faire dans une chambre d'hôpital ? En plus, le quelqu'un c'est Hélène, qui passe sa nouvelle vie à ne rien dire… C'est ça Florent, approche toi de la fenêtre…
C'est une sorte de monstre antédiluvien haut en granit, qui pulse de lumières anarchiques,
un gros arbre de Noël raté : c'est un immeuble en vis-à-vis.

L'immeuble : Bonjour Florent, je suis l'immeuble.
Florent : Bonjour l'immeuble, je suis Florent…"

Né à Rabat en 1950, Michel Samissoff a été animateur à Europe 1, auteur de plusieurs scenarii,
" En attendant pire " est son premier roman.

DISPONIBLE
Achat en ligne












 




universud.fr
     

Le Grand Chose de Jacques Dalmon
Universud Editeur, 1995..

Canut, debout sur la charette, les bras en croix, regardait le ciel.
Attentif, il suivat du regard la course des nuages et déchiffrait ainsi la piste des courants. Il souriait.
Puis il se mit à danser, comme un coq de bruyère à la noce, à pas menus. Il piétait sur l'étroit plancher, au risque de chuter. Il se dandinait. Il coqueroquait… il faisiat mine de s'envoler, se soulevant sur la pointe des pieds, battant l'air de ses mains à plat.
- J'y arriverai, clama-t-il, je sais que j'y arriverai !

Depuis toujours le ciel attirait Canut Trouvat. Colporteur de son état, ce voyageur de grand chemin révait de quitter la terre. En cette année 1835, il monta jusqu'au village de la Gardi, sur la crête des Maures, un village pas comme les autres.
Canut s'intalla dans le pays. Dès le début, on lui donna le surnom de Jobastre.
Lui vint en tête un projet fou : construire le Grand Chose, un vaisseau céleste.

DISPONIBLE
Achat en ligne

 












universud.fr






La Garde en Freinet  de Jacques Dalmon
Universud Editeur, 1995.

D'OR ET SINOPLE
Histoire, Toponymie, patronymie, architecture d'un village provençal des origines au XXème siècle.
Des Romains aux Bouchonniers, des Sarrasins au Second Empire : un parcours où se mèle religion, guerre, liberté et au cours duquel La Garde-Freinet s'est peu à peu forgée une identité forte et particulière.
Le récit, enrichi de nombreuses illustrations, cartes et relevés, permet de mieux comprendre l'implantation et l'expansion du village, la symbolique de certains de ses 200 quartiers, ses origines ethnologiques.



EPUISÉ